Salon du livre 2016

De retour en France – et oui en fait je vivais à l’étranger depuis déjà plusieurs années – je ne voulais pas manquer le salon du livre ! C’est pour moi un événement synonyme d’euphorie littéraire ou plutôt, pour être tout à fait honnête, d’achats compulsifs de livres.

Et oui j’adore lire. J’adore l’objet livre. Le tenir entre mes mains et faire glisser chaque page entre mes doigts. Caresser la couverture. J’aime même les sentir !

Euh… C’est normal docteur ?
J’ai eu la surprise de découvrir qu’on ne parlait plus du « Salon du livre » mais de « Livre Paris ». Personnellement j’aime moins le nom. Mais bon, à part ça, rien n’a vraiment changé depuis la dernière fois que j’y étais allée.
Pimp My Life - Salon du livre 2016
Du coup je vous présente mes petits craquages :

Pimp My Life Salon du livre Chroniques Martiennes Ray Bradbury

Les Chroniques Martiennes de Ray Bradbury. En repensant au génialissime Fahrenheit 451 je ne pouvais que me dire qu’il était inconcevable que je meurs sans avoir lu Chroniques Martiennes qui est un grand classique de science-fiction.

Pimp My Life Salon du livre Les filles de rêve Alain Corbin

J’aurais voulu acheté toute la collection Champs de chez Flammarion ! Que ce soit la section Essais, Histoire, Sciences ou Arts, les titres proposés semblent plus intéressant les uns que les autres. Mais sachant pertinemment qu’à la maison je dois au moins avoir une dizaine de livres de cette même collection que j’ai à peine ouvert, je me suis bien freinée et ne suis repartie qu’avec Les filles de rêve d’Alain Corbin. Mais promis celui-là je vais le lire tout bientôt !
Pimp My Life Salon du livre Livre Paris 2016
Le Dahlia noir de James Ellroy. Ca cétait le craquage en fin de salon parce que la couverture était belle et la tranche des pages rouges. Cette tranche rouge ça m’a rappelé les livres d’occasion que j’achetais chez les bouquinistes quand j’étais à l’université. Allez savoir pourquoi ça m’a tout particulièrement rappelé 325.000 Francs de Roger Vaillant dont les pages étaient jaunes. Du coup zou ! Il ne m’en fallait pas plus pour acheter Le Dahlia noir.
PImp My Life Salon du Livre Lyonel Trouillot Rue des pas perdus
Et enfin Rue des pas-perdus de Lyonel Trouillot. Quand je vivais en Haïti, mon directeur m’en avait parlé. Et depuis que je suis parti de la perle des Antilles j’éprouve une nostalgie de cette île. C’est quelque chose que je pourrais difficilement expliquer mais je sais que je reste avec un goût d’inachevé dans la bouche. Un désir d’explication, un désir de parler et de partager Haïti tout en arrivant pas à mettre de mots sur ce que j’ai vécu là-bas. Voilà comment je suis tombée dans la littérature haïtienne ; comment j’essaye de retrouver un morceau de moi que j’ai abandonné là-bas.
Sinon le salon du livre, oups ! pardon ! Livre Paris c’était aussi des conférences
Pimp My Life Salon du livre Livre Paris 2016
des émissions de radio en direct
Pimp My Life Salon du livre Livre Paris 2016
des beaux livres
Pimp My Life Salon du livre Livre Paris 2016
et une moi ravie de pimper sa culture !
Pimp My Life Salon du livre
About the author

Leave a Reply